Accueil Comparatif trottinette électrique Trottinette électrique Egret

Trottinette électrique Egret

Egret est la marque de fabrique de la Sarl allemande Walberg Urban Electrics, se spécialisant dans la conception de NVEI depuis sa création en 2010. Première marque de trottinettes de la société, EGRET est aujourd’hui plus connue via ses gammes évolutives ONE, Eight et TEN. Celles-ci sont, à leur tour, représentatives de l’application de l’entreprise à concevoir des équipements d’actualité, novateurs, efficaces et abordables. Chaque modèle est ainsi le fruit d’une recherche poussée et permanente vis-à-vis des nouvelles exigences de la mobilité urbaine en général et des deux-roues électriques en particulier. Voici une petite revue des créations de cette marque précurseur.
Les trottinettes ONE : La prouesse d’EGRET
Parmi les premières trottinettes électriques entrées en lice dans le tout nouveau marché des véhicules électriques légers, les modèles d’EGRET n’ont de cesse connues des réactualisations qui, étant nombreuses, ont permis à l’équipe Walberg de proposer un beau panel de trottinettes performantes. Et si la plupart des trottinettes One ont été construites en dehors des conditionnalités d’une homologation routière en Europe, sachant qu’actuellement, les trottinettes EGRET ont été largement dédiées à une demande extra-européenne (asiatique et américaine notamment), ces deux-roues électriques seront néanmoins bientôt disponibles en Europe sous leur version homologuée. Pour l’heure, on peut les utiliser dans un cadre privé, dans les parcs, en milieu forestier, etc.
Les caractéristiques générales des trottinettes One EGRET
Sous un design moderne et sobre mais intemporel, les trottinettes One se distinguent aussi par leur structure facilement pliable et un poids dans la moyenne de ce qui se fait de mieux de nos jours. Mais encore, chacune d’entre elles propose des aspects de confort variables (construction équilibrée, fourche à suspension…) et une maniabilité qui permet aux conducteurs néophytes de les maîtriser en quelque temps. Offrant des pics de vitesses allant de 20 à 35 km/h, ces véhicules sont aussi appréciables pour leur moteur brushless silencieux placé à même le moyeu arrière.
Focus sur les spécificités des modèles
Voici une description énumérative et succincte des modèles One :
One
Sortie en 2012, la première trottinette Egret One se démarquait de la tendance de sa génération en proposant l’allure des trottinettes classiques, avec nettement plus de compacité et une manœuvrabilité plus poussée. Les quelques années suivantes ont vu la présentation de versions revues, la V2 en 2013 et la V3 2014, dont les principales améliorations portaient généralement sur l’élimination des vibrations, l’optimisation de l’étanchéité, ou encore la protection anti-surtension des batteries. En même temps, les One gagnaient aussi en une harmonie de fonctionnement entre chaque composant. La version définitive de 2017, la V4, pèse seulement 12 kg et gagne en vitesse (35km/h).
One-S
C’est le fruit d’un même constat sur le besoin des citadins épris de NVEI d’avoir des véhicules confortables, surtout lorsque certains trajets sont particulièrement difficiles (pavés, routes abimées, chemins gravillonnés…). Sorti en 2015, le modèle One-S comporte les mêmes atouts de praticité et de maniabilité que les autres One, mais avec en plus une suspension, une nouveauté dans le domaine. Sa vitesse de pointe passe aussi à 35km/h.
One GT
Fin 2016, Egret diffuse sa version gran turismo de One qui est carrément le modèle le plus sportif de la gamme, avec ses 700 W de puissance de crête et son extrême facilité à atteindre les 35km/h. Il se distingue aussi par son dispositif de freinage double (avant et arrière) et ses toutes petites roues de 6 pouces. Ce modèle-ci est aussi à peine un peu plus lourd que la trottinette One V4, avec seulement 13 ,5 kg sur la balance. Mais comme la trottinette One V4, cette trottinette GT embarque une batterie Li-Ion, au lieu des LiFePo4 dans les précédentes versions.
EGRET Eight et Ten : les trottinettes du futur
Ce sont techniquement les mêmes avec seulement des roues plus petites pour le modèle Eight, lequel est également réduit en termes de poids et de gabarit. Différemment de la catégorie One, ces trottinettes Egret nouvelle génération rompent avec l’esthétique épurée de l’ancienne norme Egret. Elles bénéficient d’un design un peu plus contemporain et généreux, restant toujours dans la polyvalence que ce soit en termes de forme ou de couleur.

Arborant une rondeur plus ou moins manifeste au niveau du châssis, ces modèles présentent d’autres différences plus ou moins importantes : sans suspensions ni amortisseurs, pneus gonflables, 5 niveaux de vitesse, plateau repose-pieds coloré, guidon téléscopique… Au niveau de la motorisation, Egret Ten (et Eight) présente en même temps un profil avancé. Doté d’un moteur de 500 watts, ce nouveau modèle va embarquer une batterie Li-Ion de 48V et 11.6 Ah, pour une vitesse de pointe de 35km/h et une autonomie de 35 km (20 ou 25 km maxi pour les Egret One). Son système de freinage à disque le différencie aussi des autres trottinettes Egret qui, elles, ont des freins hydrauliques.

En tout cas, l’histoire risque de continuer longtemps pour la marque Egret qui ne cesse donc de repousser toujours ses limites. Et en attendant ses homologations pour 2018, d’autres nouveautés sont prévues entre-temps, dont principalement des versions revisitées des modèles actuels.

id ut nunc efficitur. diam mattis nec dapibus velit,