Comparatif vélo électrique, notre guide d’achat 2018

La sélection de la rédac'

Garret Miller

Excellent design
Batterie grande capacité
Passe-partout

Note globale : 8,5/10

Un vélo électrique c'est quoi exactement ?

Les vélos électriques sont équipés, en plus de la batterie et du moteur, d’un contrôleur et de capteurs. Ce moteur électrique se situe soit à l’avant, soit à l’arrière où dans le pédalier du vélo.

La batterie sert à alimenter le moteur qui se met en route quand le cycliste se met à pédaler, qui elle-même est alimenté par un chargeur sur un secteur. Quant au capteur, il détecte votre effort, selon la technologie de l’assistance électrique. Par exemple, un capteur peut agir sur la rotation du pédalier, la pression, ou encore les deux à la fois. C’est le cas des vélos haut-de-gamme et donc munis d’un système intelligent. Concrètement, plus il détecte d’effort de votre part, plus vous aurez de l’assistance.

La plupart des VAE sont aussi équipés d’un variateur. Ce dernier régule la puissance délivrée par le moteur en fonction de l’intensité du pédalage. La plupart des VAE de qualité contiennent aussi un contrôleur électronique qui permet de réguler les différents composants, ainsi qu’un boîtier de commande au guidon servant à gérer l’assistance

Pour être considéré comme vélo à assistance électrique, il faut absolument remplir ces 3 conditions :

  • La puissance maximale du moteur ne dépasse par 250 Watts
  • Le moteur ne doit fonctionner que lorsqu’on pédale.
  • L’assistance s’arrête dès que le vélo dépasse les 25 km/h (en moyenne un cycliste ne dépasse guère les 20 km/h sur route)

Les speed bike atteignant les 45 km/h et les VTT de montagne boostés avec des moteurs de plus 400 Watts ne sont donc pas considérés comme des VAE.

5 critères pour bien choisir son vélo électrique

Dans quelles circonstances allez vous utiliser votre vélo ? Pour le loisir optez pour un VTC. Vous êtes en appartement ? Un pour la ville, un vélo pliable sera très utile.

Nous vous conseillons de manière générale des batteries Lithium Ion 36 Volts, minimum 10 Ah. Selon votre utilsation et votre temps de trajet moyen, vous pouvez adapter ces conseils.

Préférez un moteur de marque.

A vélo électrique votre vitesse moyenne va nettement augmenter. Protégez vous contre le mauvais temps et équipez vous d’accessoires garantissant votre sécurité

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Nous avons catégorisé les vélos électriques en 5 types : Les vélos de ville, les VTTAE, les vélos électriques pliables, les speedbike et les vélos porteurs (ou cargo).

velo lapierre vtc

Vélo de ville

mountain bike 1531261 1280

VTTAE

choisir velo electrique

Vélo électrique pliant

speed bike lilibike

Speedbike

Notre avis sur Eco-triporteur

Vélo cargo

Notre sélection de vélo de ville électrique

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

O2 Feel Swan Alfine

Made in France
Walk assist
Grande autonomie
Note globale : 8/10

  • Cadre : Aluminium 6061
  • Fourche : Suntour NEX suspendue
  • Dérailleur ar : Shimano Alfine Di2 8 vitesses – 100 % automatique
  • Potence : Réglable
  • Tige de selle : Satori Solo suspendue
  • Selle : Vélo Confort
  • Jantes : Alex Rims MD19, double paroi, 26 pouces
  • Pneus : Schwalbe Road Cruiser, avec protection anti-crevaison K-Guard au Kevlar
  • Disques : 160/160 mm
  • Freins : Shimano hydrauliques à disque BR-M365
  • Taille des roues : 26 pouces
  • Moteur : Shimano STEPS E6000, position centrale, 250 W / 50 Nm
  • Batterie : Shimano STEPS 504 Wh, autonomie jusqu’à 120 km
  • Afficheur : Shimano LCD, amovible, 3 niveaux d’assistance + Start 6 km/h
  • Garantie : Cadre : 5 ans – parties électrique et mécanique : 2 ans
  • Éclairage : Spanninga à LED, commande au guidon
  • Couleur : Blanc
  • Matière : Aluminium
  • Poids (kg) : 24

Garret Miller

Excellent design
Batterie grande capacité
Passe-partout
Note globale : 8,5/10

  • Vitesse : 25 km/h
  • Autonomie : 50-70 km selon l’utilisation, le relief etc
  • Batterie : SAMSUNG Li-Ion 48V 13Ah (624Wh)
  • Moteur : BAFANG arrière Brushless 250 W
  • Mode piéton : roule seul à 6 km/h
  • Temps de charge : 4-6 h
  • Roues : Kenda 20’’ x 4’’
  • Cadre: aluminium
  • Suspensions : rigide aluminium
  • Freins : disques Tektro 160 mm
  • Dérailleur : 7 vitesses Shimano
  • Assistance électrique : 3 modes
  • Phare avant et arrière LED
  • Écran LCD
  • Charge maximale : 150 kg
  • Poids : 29 kg
  • Hauteur de selle : 87 cm
  • Hauteur guidon : 112 cm
  • Longueur (roue avant – roue arrière) : 170 cm
  • Largeur (guidon) : 63 cm
  • Garde boues en métal de série
  • Garantie : 2 ans (1 an pour la batterie)
  • Couleur : Noir

Notre sélection de VTT électrique

Haibike Sduro Allmtn

Grande autonomie
Bonne suspension
Très solide
Note globale : 9/10

  • Moteur Yamaha mittelmotor36 V 250 W
  • Batterie lithium-ion 36 V, 400 Wh
  • Écran multifonctions Yamaha
  • Cadre aluminium 6061
  • Fourche Suntour Aion RLR 27, 5 cts, 150 mm de débattement
  • Amortisseur Suntour RS6
  • Dérailleur arrière SHIMANO SLX Shadow Plus, 10 vitesses
  • Levier de vitesse Shimano Deore SL-M 610
  • Cassette Shimano CS HG50 11-36 dents, 10 vitesses
  • Chaîne KMC x10e
  • Levier de frein Tektro Auriga
  • Pneumatiques schwalbe
  • Jantes en aluminium de Rodi Black Rock Disc, creuse
  • Moyeu (avant) à douille XLC Evo Disc, axe 15 mm, à douille (arrière) XLC Evo Disc Axe, 142/12 mm
  • Guidon sduro lowriser en aluminium
  • Poignées XLC Sport poignées à visser
  • Charge max : 120 kg
  • Vélo Poids 22, 3 kg

O2 Feel Karma XT+

Couple moteur
Batterie grande capacité
Walk Assist
Note globale : 8,5/10

  • Cadre Aluminium hydroformé, douille de direction conique
  • Fourche RockShox Recon RT BOOST 27.5+ 120 mm de débattement, commande au guidon RockShox One
  • Pédalier 34 dents Manivelles 170 mm
  • Dérailleur ar Shimano XT 10V
  • Cassette Cassette Shimano 10V 11/36 dents
  • Manette(s) dérailleur Shimano Deore 10V
  • Cintre Cintre aluminium 720 mm – Rise 15 mm – 5° up – 9° back – potence 60 mm
  • Tige de selle Tige de selle en aluminium forgé 30.9×350 mm
  • Selle Karma design
  • Moyeux Shimano SLX M7010 – roulement à cône et cuvette.
  • Boost 148 AV 15 mm / AR 12 mm
  • Jantes Alex Rim MD27 650B – oeillets de renfort – tubeless ready – 32T
  • Pneus Maxxis Rekon+/ Ikon+ 27.5×2.8
  • Disques Shimano 180/180 mm
  • Freins Shimano M7000 hydrauliques à disque
  • Taille des roues 27.5+ pouces
  • Moteur Shimano E8000 36 V / 250 W / Couple 75 Nm
  • Batterie Shimano 500 Wh
  • Afficheur Manette Firebolt 3 niveaux : éco / normal / high, écran LCD – Mode d’assistance à la marche – écran personnalisable via un système de programmation sans fil compatible smartphones
  • Garantie Cadre : 5 ans – Fourche, moteur, batterie : 2 ans

Notre sélection de vélo cargo

Ebici cargo

Bel espace de transport
Ultra-solide
Confortable

Note globale : 7,5/10

  • Moteur de 250 W
  • Batterie 36 V 13 Ah
  • écran LCD
  • Temps de charge 4 – 5 heures environ

Notre sélection de vélo électrique pliant

Le vélo électrique pliant est apprécié pour son faible encombrement. Vous pourrez l’emmener partout avec vous une fois plié : bureau, voiture, camping ou transports en commun.

Adapté à la ville, il s’avère très utile si vous manquez d’espace. En deux temps trois mouvements, il se range dans votre appartement, dans un placard ou pourquoi pas, sur un balcon. De plus, il se faufile très bien dans un ascenseur ou une cage d’escalier. Le second avantage est son poids très léger ainsi que le confort qu’il procure. En effet, la majorité des modèles sont équipés d’un cadre et d’une fourche en aluminium. De plus, vous pourrez y constater 3 vitesses pour grimper sur les montées et les petites côtes sont trop de difficulté. Enfin, de par ses dimensions réduites, vous pourrez les associer avec d’autres moyens de locomotion comme le métro, le bus ou le train.

Article similaire : Le vélo électrique pliant Ahooga

Le Road

Batterie amovible
Bonne Autonomie
Garde-boue
Note globale : 8/10

  • Batterie amovible : 36V 10,4 AH Li-ion Samsung
  • Moteur : 250 W Brushless XOFO DGW-07
  • 5 modes d’assistances électrique
  • Capteur de pédalage intégré : permet d’adapter la puissance délivrée par le moteur à la vitesse de rotation des pédales « plus je pédale vite, plus j’ai de puissance ».
  • Mode piéton : roule seul à 6 km/h
  • Temps de charge : 4-6h
  • Vitesse Maximum : 25 km/h
  • Autonomie : 50-70 km
  • Écran de contrôle : Kingmeter J-LCD
  • Freins à disque avant et arrière Tektro EL555F-RT EL550R-TS MD-M300
  • Suspension avant JCK JY-A153 Y-FR219C 660mm
  • Fourche : suspension Zoom 520AMS 
  • Amortisseur arrière KSpeed 261
  • Dérailleur : Shimano Tourney TX-50 TY-300D 7 vitesses
  • Selle : Selle Royal ® City A120D
  • Pneus : 20 pouces 
  • Poids : 23 kg
  • Dimensions déplié : 150 x 103 x 64 cm
  • Dimensions plié : 75 x 85 x 40 cm
  • Cadre : Aluminium 6061
  • Garantie : 2 ans (1 an pour la batterie)
  • Couleur : Gris

No One Butterfly

Moins de 20 kg
Compact
Pliage rapide
Note globale : 9/10

  • Vitesse : 25 km/h
  • Autonomie : 40 km
  • Structure : Aluminium
  • Poids :19kg
  • Taille des roues :12 pouces
  • Dimensions (L x H x P) déplié :113 x 108 x 56 cm
  • Dimensions (L x H x P) plié :70 x 109 x 56 cm
  • Vitesse max :25 km/h (assistance)
  • Temps de charge :4 heures
  • Bruit :moins de 60 dB
  • Batterie : 36V 8.7 Ah, amovible
  • Cycle de vie batterie :plus de 1000 fois
  • Charge max :120 kg
  • Technologie moteur :Brushless & Gear
  • Ecran de contrôle LCD :Oui intégré au guidon
  • Freins :Double frein à disque
  • Système de pliage :Oui, système facile

Notre sélection de speedbike

Les vélos électriques de course constituent une avancée majeure dans le milieu du cyclisme et du sport de haut niveau. Si auparavant, les systèmes de freinage étaient relativement faibles, aujourd’hui, les innovations ont permis de fabriquer des vélos performants, sécurisés et fiables. Certains types de VAE de course peuvent aller jusqu’à 45 km/h pour 350 watts pour une allure moyenne de 30 à 35 km/h. Ce qui vous donnera la possibilité de suivre un groupe de cyclistes. Grâce au faible poids du moteur, vous vous surprendrez à rouler pendant des heures sans pour autant vous fatiguer.

Le speedbike est semblable à tout point au VAE classique, sauf au niveau de quelques particularités obligatoires comme la présence d’un rétroviseur, d’un feu-stop arrière, d’un éclairage constant, de réflecteurs latéraux et d’une béquille autorétractable. La grande différence réside dans la puissance du moteur. Si celui du vélo à assistance électrique traditionnelle n’a qu’une puissance maximale de 250 Watts et ne peut aller au-delà de 25 km/h, le speedbike, lui, est équipé d’un moteur d’une puissance de 350, voire 500 Watts. La vitesse maximale, elle, est de 45 km/h. Notons toutefois qu’il s’agit toujours d’une assistance électrique, c’est-à-dire qu’il faut pédaler pour le mettre en marche. Si le cycliste arrête de pédaler, le moteur électrique s’arrête.

Contrairement au VAE classique, le speedbike se conduit avec un permis AM. Le vélo doit également avoir une plaque d’immatriculation. Le titulaire de ce type de VAE n’est pas autorisé à circuler sur la piste cyclable.

La plupart des constructeurs de vélo à assistance électrique propose des speedbike, une version beaucoup plus puissante de leurs modèles de VAE classique. Sur ces modèles, le moteur est souvent à pédalier, comme c’est le cas pour eU01s de Peugeot, ou encore de l’Overbold Speed de la marque Lapierre. La puissance du moteur, elle, varie en fonction des modèles et de la marque. Le SDURO Trekking S RX de Haibike, est, par exemple, doté d’un moteur de 500 Watts, et d’un couple de 80 Nm, ce qui lui permet d’atteindre sans peine la vitesse maximale de 45 km/h caractéristiques des speedbike. C’est également le cas du Nitro Cross, un speedbike de la marque BH. D’autres modèles sont équipés d’un moteur de 350 Watts. Malgré cette puissance inférieure, ils sont toujours en mesure d’atteindre la vitesse de croisière de 45 km/h. C’est le cas, par exemple, de l’Overbold Speed de Lapierre, qui, avec un moteur de 350 Watts et un couple de 60 Nm, atteint sans peine les 45 km/h.

La capacité de la batterie varie également en fonction des modèles et des fabricants. Ce qui confère aux speedbike une autonomie différente, même pour un même modèle. Le Peugeot eU01s peut, par exemple, être équipé d’une batterie d’une capacité de 400 ou 500 Wh, ce qui lui confère une autonomie allant de 75 à 95 km.

Matra I-speed Race

Poids plume
Equipements haut de gamme
Finitions
Note globale : 9/10

  • Cadre Matra i-Speed carbone
  • Fourche Matra carbone
  • Pédalier 18 dents
  • Dérailleur ar SRAM Force CX1 11 vitesses
  • Cassette SRAM Force 11-28 dents 11 vitesses
  • Manette(s) dérailleur SRAM Force 22 / Force 1 1×11 vitesses
  • Potence Aluminium noir rigide
  • Cintre Route noir aluminium
  • Selle Fizik Antres R5
  • Pneus Schwalbe Durano E 700×28 (homologués 50 km/h)
  • Disques SRAM Centerline 160/160 mm
  • Freins SRAM Force 22 hydrauliques à disque
  • Moteur Bosch Performance Speed Line, 36 V moteur central /
  • 3 capteurs (fréquence de pédalage, vitesse, couple) + détection changement de vitesses
  • Batterie Bosch PowerPack 36V 500 Wh
  • Afficheur Intuvia LCD central multfonctons avec commande déportée, amovible. 4 modes d’assistance + mode piéton /
  • Assistance jusqu’à 45 km/h.
  • Roues Mavic Ksyrium Disc
  • Jeu de direction Ahead Logic Press Fit
  • Garantie Cadre 10 ans, moteur et batterie 2 ans
  • Éclairage AV : B&M 25 Lux
  • Matière Carbone
  • Poids (kg) 16,7

Cannondale Synapse Neo 3

Qualité des finitions
Puissant
Confortable
Note globale : 
9/10

Tableau comparatif vélo classique vs VAE vs Speedbike

Vélo classique VAE Speedbike
Port du casque Facultatif Facultatif Obligatoire
Assurance Inexistante Facultative Obligatoire
Immatriculation Inexistante Inexistante Obligatoire
Permis 2 roues Facultatif Facultatif  Permis AM
Pistes cyclables Autorisées Autorisées Interdites
Entretien Négligeable 9€/mois 9€/mois
Prix 200 à 500€ 800 à 2000€ > 2000€
Vitesse max Selon l’effort physique Assistance < 25 km/h Assistance > 25 km/h
Poids 12 à 18 kg 18 à 25 kg 18 à 25 kg

Selon l’OMS, faire du vélo au quotidien durant 30 minutes augmente de 8 ans  notre espérance de vie. L’utilisation journalière du vélo peut vous faire économiser de 300 à 500€ par an.

En moyenne, la batterie est à changer tous les 4 ans. Toutefois, les marques les plus performantes proposent des batteries longues durées pouvant atteindre les 7 ou 8 ans. Pour éviter que votre batterie ne s’abîme, pensez à la recharger même si vous ne l’utilisez pas pendant un certain temps. L’entretien mensuel d’un vélo électrique est estimé à 9€ environ.

L'emplacement du moteur

Selon le vélo électrique que vous choisissez, l’emplacement du moteur peut varier. Dans le pédalier, à l’avant, à l’arrière ou encore au centre du vélo, chaque position a son importante. Voici les principales caractéristiques de chaque emplacement :

  • Pas d’incidence sur l’assemblage et le démontage des roues du vélo.
  • Le poids du vélo est mieux réparti.
  • Pour la plupart couplés à des capteurs de force (en mesurant l’effort du cycliste, cela permet un pédalage plus naturel.
  • Plus grande stabilité
  • Meilleure motricité, surtout lorsque celui-ci est amené à gravir les dénivelés et les raidillons (les VTT électriques sont généralement équipés d’un moteur situé au niveau des pédales.
  • Sensation beaucoup plus proche d’un vélo classique.
  • Moins cher que le moteur central
  • Facilement adaptable sur un vélo classique
  • Sensation de traction
  • Moins cher que le moteur central
  • Sensation de propulsion
  • Précautions requises avec la chaîne lors du montage / démontage

Moteur Bosch central

moteur vae pedalier

 

Moteur roue avant

moteur roue avant velo electrique

Les équipements recommandés

  • Les bandes réfléchissantes
  • Le casque
  • Les vêtements de pluie
  • Le panier
  • L'espaceur de voiture
  • Le siège enfant

Assurance VAE

S’il n’est pas soumis à une assurance obligatoire, il est tout de même conseillé de l’assurer. De cette façon, certains risques spécifiques seront couverts.

Au cas où vous décidez d’assurer votre VAE afin d’obtenir une garantie vol/incendie, prenez tout d’abord connaissance des conditions même de cette garantie. La grande majorité des souscriptions d’assurance ne se valent que si votre engin était protégé par un antivol homologué, et/ou s’il était enregistré. Dans le cas contraire, vous n’aurez droit à aucune indemnisation de la part de votre assurance. De plus, certaines garanties ne couvrent le vol des équipements et des accessoires, et encore moins des actes de vandalisme.

Les garanties accordées varient en fonction des modalités proposées par les compagnies d’assurances. A ce propos justement, parmi celles qui offre une assurance spécifique aux VAE, il existe la compagnie Moto-assurances du groupe EUROSSUR. Elle assure à temps plein les particuliers et les flottes de VAE d’entreprises et de collectivités contre les éventuels vols. Y compris ceux ayant lieu sur la voie publique pendant la nuitée. Il faudra néanmoins que le vélo en question ait été doté d’un antivol classé « 2 roues » par la FUB. La batterie doit être enlevée. En outre, il existe également le cabinet 2CA qui est basé à Grenoble. Ce courtier en assurances garantit les VAE contre les vols et les dommages et peut fournir à la victime une protection juridique ou une assistance matérielle. Mais encore faut-il que le vélo soit marqué avec un BICYCODE®, soit enregistré  et surtout muni d’un antivol testé et agréé 2 roues par la commission antivol compétente.

Le coût de votre police d’assurance dépend de 2 critères :

  • Le prix d’achat de votre vélo : Plus le prix est élevé et plus la prime sera importante.
  • Le niveau de couverture que vous souhaitez : Une couverture totale (vol, casse, à l’étranger…) sera plus onéreuse qu’une couverture minimale ou partielle.

Pour assurer votre vélo il vous faut présenter une facture d’achat ainsi qu’une une pièce d’identité. Grâce à la facture d’achat, votre assureur pourra récupérer le numéro de série de votre vélo, la marque et l’année du vélo.

Si le cycliste est blessé lors d’un accident de la route, ce sera l’assureur du responsable qui paiera les indemnisations des dommages corporels, sauf si la faute commise est inexcusable, c’est-à-dire une faute qu’il a pu éviter. Dans ce cas ce sera au responsable de l’accident d’assumer les dommages qu’il a causés.

Un propriétaire de VAE est couvert par l’assurance responsabilité civile incluse dans les contrats multirisques habitations. Si vous souscrivez à une assurance contre le vol et la casse, vous serez indemnisés selon les termes de votre contrat d’assurance.

Les modes de transmissions possibles

Plusieurs transmissions sont possibles pour votre vélo électrique. Par cardan, courroie ou par chaîne. Il est indispensable de bien connaître ses technologies avant de faire le choix d’un achat. Il existe des différences et des similitudes entre chaque transmission.

La transmission par cardan est un peu plus robuste que la transmission à chaîne habituelle sur un vélo. Sur un vélo électrique équipé de ce type de transmission, il n’y a plus de chaîne. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette transmission est appelée transmission acatène. L’intérêt de ce dispositif est que le cycliste ne court plus le risque de salir ses vêtements, car le cardan est placé à l’abri de l’eau et de la poussière.

Contrairement à d’autres systèmes de transmission, celui à cardan présente l’énorme avantage d’être silencieux. Un entretien régulier pour edonner à la transmission toutes ses performances d’origine, suffit.

L’autre intérêt de la transmission par cardan est qu’elle facilite la manœuvre en cas de changement de pneu. Démonter la roue arrière d’un vélo doté de ce type de transmission est nettement plus simple que sur un vélo doté d’une transmission par chaîne.

Pour ceux qui recherchent une autre mode de transmission que le traditionnel dérailleur ou transmission à chaîne, il y a la transmission par courroie. Le fonctionnement de ces deux types de transmission est quasi-identique. La durée de vie des deux systèmes est également similaire.

La différence réside dans le fait que dans le système à courroie, la chaîne est remplacée par une courroie de transmission. Grâce à cette substitution, il n’y a pas de risque de déraillement. Contrairement à la chaîne, elle fonctionne sans huile, ce qui évite au cycliste de se salir lors du pédalage. Pour ceux qui n’aiment pas le bruit de la chaîne, le système à courroie est un choix judicieux puisqu’il est entièrement silencieux.

Le dérailleur ou la transmission par chaîne est le plus répandu. Si ce système est particulièrement apprécié, c’est surtout parce qu’il offre une meilleure amplitude de pédalage. Par ailleurs, le montage est peu onéreux. Sur un vélo électrique, le système de transmission par dérailleur se montre très réactif. Quand le sélecteur situé sur le guidon est manipulé, l’effet choisi se ressent directement à travers le mouvement de la chaîne sur les pignons qui changent presque instantanément de braquet.

Comme le moteur tire la chaîne rapidement, le passage des vitesses se fait beaucoup plus rapidement. Grâce à sa grande réactivité, le système de transmission par dérailleur est particulièrement indiqué pour les VTTAE ou les VAE itinérants, destinés à effectuer des activités à fort relief.

La transmission par dérailleur offre également une plus importante plage d’utilisation. Entre deux VAE de même configuration, mais qui utilisent deux systèmes de transmission différents, celui qui utilise le dérailleur ou la transmission par chaîne peut avoir des vitesses basses et élevées plus espacées, ce qui est parfait pour les randonnées et autres activités sportives à vélo.

Tableau comparatif des différents modes de transmission :

TransmissionVitesseFluiditéLongévitéCoûtUsage
Par cardanLégère perte de puissancePerformantPlus robusteSimilaireSimple d’usage
Par courroieRapidePerformantDurée de vie prolongéePlus cherSilencieux
Par chaîneRapide passage de vitesse (conseillé pour VTTAE)Très fluideBonne durée de viePeu onéreuxMeilleure amplitude de pédalage

Les modes d'assistance

L’assistance électrique directe découle d’un capteur de pédalage magnétique. Tant que les aimants qui sont fixés sur le pédalier passent devant le capteur placé sur le cadre, le capteur délivre une assistance à puissance continue. D’une manière générale, le système d’assistance se met en marche après ½ ou ¼ de tour de pédale. La vitesse de pédale peut influencer parfois la puissance d’assistance délivrée par le moteur, mais la pression exercée sur la pédale ne change en aucun cas le rendement du moteur. Ce rendement ne peut être régulé que par une présélection du mode de puissance maximale délivrée par le moteur. Les modèles standards de VAE disposent souvent de 3 modes d’assistance : économique, normal et fort.

Elle découle, quant à elle, d’un capteur de couple. Grâce à ce capteur, une simple pression sur la pédale enclenche le processus d’assistance. Contrairement à l’assistance électrique continue, elle se met donc en marche instantanément. Le cycliste est en mesure de réguler lui-même l’intensité d’assistance en modifiant l’intensité de la pression exercée sur la pédale. L’intérêt de ce système d’assistance est qu’il est très réactif, ce qui lui permet de s’adapter immédiatement avec le relief du terrain.

Les vélos électriques avec accélérateur ou e-Bike sont des modèles de vélo capables d’offrir une entière assistance électrique. Contrairement aux modèles de VAE classiques, l’assistance électrique ne se déclenche pas uniquement quand le cycliste pédale. Le niveau d’assistance se règle en fonction d’un bouton ou d’une poignée située au niveau du guidon. La force fournie par le cycliste n’a donc aucun impact sur la performance du vélo. Le cycliste peut très bien ne pas pédaler et se laisser entraîner uniquement par la force du moteur.

Quelques marques de vélo électrique

haibike

Haibike

moustache

Moustache

gitane

Gitane

logo cannondale

Cannondale

giant

Giant

logo mobiky

Mobiky

logo matra

Matra

logo velo de ville

Vélo de Ville

logo bh

Bh Bikes

logo sinus

Sinus

kalkhoff

Kalkhoof

neomouv

Neomouv

Focus de la partie électrique

Plus la tension V (Volts) est importante, plus le VAE est puissant. Plus la capacité Ah (Ampère-heure) est élevée, plus le vélo électrique aura de l’autonomie. Pour mieux comprendre, la tension peut être comparée au nombre de chevaux du moteur de la voiture. Tandis que la capacité équivaut au réservoir. Les batteries des VAE disponibles sur le marché affichent une puissance de 24, 36 ou 48 Volts pour une capacité variant de 5 à 18 Ah. Pour avoir un VAE performant, c’est-à- dire assez puissant et qui présente une autonomie assez longue, il est conseillé de choisir un modèle équipé d’une batterie d’au moins 36 Volts/8Ah. Les modèles équipés d’une batterie de 24 Volts sont moins puissants et auront du mal à gravir les côtes.

La puissance électrique maximale d’un VAE s’exprime en Watts (W). Elle est obtenue par la multiplication de la tension nominale du vélo électrique (exprimé en Volts), par l’intensité en Ampères (A), délivrée par le contrôleur. À titre d’exemple, si la tension est de 36 V et l’intensité 15 A, la puissance électrique du VAE est de 540 W.

La puissance nominale correspond à la puissance nécessaire pour que le VAE atteigne la vitesse de 25 km/h, sur un terrain plat, sans surpoids ni vent contraire. La législation française veut que cette puissance nominale soit de 250 W.

La puissance mécanique réelle du moteur, elle, correspond au couple moteur mesuré en Newton- mètre (Nm). Ce couple moteur n’est pas le même pour une puissance électrique identique. Il varie souvent en fonction du rapport de réduction mécanique des engrenages adopté par les fabricants.

Après le moteur, le contrôleur est l’autre élément déterminant de la puissance d’un vélo électrique. Il s’agit en quelque sorte du cerveau électronique qui pilote le moteur. Ce boitier électronique commande tous les éléments électriques du VAE de la batterie aux différents accessoires, en passant par le moteur et le système d’éclairage. Il régule l’intensité du moteur par le biais d’un capteur du pédalier ou un sélecteur de niveau d’assistance. Cette intensité est exprimée en ampères. Il suffit de la multiplier par la tension en volts pour obtenir la puissance en watts du moteur. Les contrôleurs disponibles sur le marché ont une puissance de 10 à 25 A. La plupart des modèles de vélo à assistance électronique vendus sur le marché sont équipés d’un contrôleur de 15 A.

Pour qu’un moteur de 36 Volts soit limité à une puissance nominale de 250 watts, il faut donc que le contrôleur limite en sorite son intensité à 7 Ampères. Sivous souhaitez débrider votre vélo électrique, il faudra utiliser un module capable de tromper le contrôleur, en lui faisant croire que l’intensité maximale autorisée n’est pas atteinte.

Et enfin, un vélo électrique en promo déniché pour vous

Bergamont Econtrail

-1100 Euros sur le prix de départ
  • Cadre 27.5″ PLUS E-MTB, 6066 alloy super lite tubing, T4/T6 heat treated, double butted, tapered headtube, internal cable routing, 3D-dropout, débattement 120 mm
  • Fourche Fox 34 Float, 27.5″ PLUS, 120 mm, Air, 3-position micro adjust, pivot conique, 15×110 mm
  • Pédalier BGM Delta Pro, avec protège-plateau aluminium, L. 170 mm
  • Chaîne KMC X11E, 11V pour Bosch E-bike
  • Dérailleur ar Shimano Deore XT RD-M8000 GS Shadow Plus
  • Cassette Shimano SLX, CS-M7000 11 vitesses, 11-42 dents
  • Manette(s) dérailleur Shimano SLX, SL-M7000, 1×11 vitesses, Rapidfire Plus-shifter
  • Pédales Wellgo C128
  • Potence Answer AME, 6°, L. : 70/80/90 pour S-M/L/XL, diamètre : 31.8 mm
  • Cintre BGM Pro, riser bar, backsweep : 9°, rise : 10 mm, largeur : 740 mm
  • Tige de selle Manitou Jack, télescopique, 31.6 mm, longueur : 450 mm, course : 125 mm, commande au guidon
  • Selle SDG Falcon RL
  • Moyeux AV : Sun Ringle Expert AL, 6T, disc, 15 mm / AR : Sun Ringle Expert AL, disc, 6T, 12×148 mm
  • Jantes Sun Ringle Duroc 40 Expert AL wheelset, disc
  • Pneus AV : Schwalbe Nobby Nic, SnakeSkin, TL-Easy, 70-584 
  • Amortisseur Fox Float DPS Performance Series, air, Dual
  • Piston System, EVOL, 190×51 mm, hardware : 22×8 mm
  • Freins Magura MT4, hydraulique à disque
  • Taille des roues 27.5+ pouces
  • Moteur Bosch Drive Unit Performance CX Line, 250 W, 36 V, max. 25 km/h
  • Batterie Bosch 36 V Li Ion, 500 Wh, frame-type Autonomie 40-215 km, depending on assistance mode and riding conditions Assistance Modes: Eco (+50 %), Tour (+120 %), Sport (+210 %), Turbo (+300 %), Walk Assist (5 km/h)

Nos vendeurs partenaires

placeholder

Ultimebike

weebot

Wee-bot

amazon

Amazon

logo smartr

Smartr

Questions fréquentes

En ce qui concerne les VAE, l’assurance reste optionnelle. Il est toutefois recommandé de vérifier que le constructeur a bien reçu la certification EN15194 garantissant la conformité aux standards européens. A noter que les marchands ont pour obligation d’utiliser le terme VAE uniquement pour les vélos conformes à la législation en vigueur. Enfin, selon le coût du vélo il peut être judicieux de souscrire à une assurance contre le vol pendant les premières années. On peut l’obtenir facilement chez la plupart des assureurs. La police annuelle coûte environ 5% de la valeur du vélo.

La panne la plus courante concerne la batterie. Quand celle-ci est usée, elle a tendance à se décharger beaucoup plus rapidement. Causant ainsi des pannes impromptues en plein parcours. Cette panne peut être évitée par le changement de la batterie par une neuve. Il est recommandé de ne pas laisser la batterie connectée à son chargeur branché sur un secteur pendant plus de 12 heures. Car cela a pour effet d’accélérer son usure. Lorsque votre batterie n’est pas ou très peu utilisée. Effectuer un rechargement tous les 2 mois afin de préserver les fonctions de la batterie

L’autre panne courante du VAE touche le capteur de pédalage. Au fil des utilisations, la prise du capteur de pédalage dit à « effet HALL » peut s’user et entraîner un problème de connexion. Comme le capteur ne détecte pas que le cycliste pédale, l’assistance de pédalage ne se met pas en marche. Pour vérifier si la panne vient vraiment du capteur, il suffit de déconnecter la prise et de voir si les embouts de la partie mâle sont parfaitement alignés et encore en bon état. Les encoches de la partie femelles doivent également être parfaitement alignées. Nettoyez aussi la rondelle magnétique (sans la déplacer) et la cellule de reconnaissance de pédalage avec un chiffon doux. La distance entre ces deux éléments du VAE ne doit pas excéder les 3 mm.

La panne peut aussi provenir d’un défaut de connexion du contrôleur. Pour cela, il faut d’abord s’assurer que les câbles de puissance du moteur sont parfaitement connectés entre eux. Il faut aussi s’assurer qu’il y a un bon sertissage des fils au niveau de chaque connecteur. Et que les manchons isolants sont bien insérés, car en plus d’isoler les fils, ils ont pour rôle de maintenir les connecteurs emboîtés.

Pour éviter toutes crevaisons possibles, faites attention, régulièrement, à la pression de vos pneumatiques. Egalement, gérer, correctement, votre assistance pour éviter de sur-utiliser le vélo. 

Pour les réparations délicates, il est conseillé de s’adresser à un professionnel afin d’éviter les fausses manipulations qui risquent d’entrainer des dommages irréversibles au VAE. Afin d’éviter les pannes et les réparations plus ou moins coûteuses, il est conseillé de faire réviser régulièrement son vélo à assistance électrique chez le professionnel. Au cours de cette révision complète, le professionnel vérifie les différents composants du vélo. Allant de la transmission au système de freinage, en passant par les roues et les différents accessoires. Ces révisions complètes permettent de déceler à temps les pièces défaillantes, de les remplacer en cas de besoin et d’augmenter la durée de vie du vélo à assistance électrique.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le vélo électrique n’est pas une invention récente. Ses origines remontent à il y a plus de 150 ans. Toutefois, comme le prix du pétrole était encore abordable, le VAE ne connait pas le même succès que aujourd’hui. L’ancêtre du vélo électrique était un vélo à vapeur, conçu par l’américain Sylvester Roper en 1884. Ce modèle était capable d’atteindre une vitesse maximale de 64 km/h et avait une autonomie d’environ 12 km. Il était, par contre, assez encombrant, puisque avec les réserves de charbon et d’eau, il ne pesait pas moins de 68 kg.

L’invention de Roper n’a pas vraiment convaincu le grand public, mais les inventeurs, eux, n’ont pas oublié la potentialité du concept. À la fin du XIXe siècle, Ogden Bolton Junior, un autre inventeur américain, a mis au point un vélo équipé cette fois-ci d’un moteur électrique. Ainsi est né le premier vélo à assistance électrique. Son moteur était situé sur le moyeu de la roue arrière. Même si le grand public était encore réticent par rapport à ce nouveau moyen de transport, le monde du VAE n’a pas cessé de s’innover. En 1908 était sorti le Wall Auto Wheel, le premier kit de conversion a été sorti. De leur côté, des inventeurs comme Howard Hugues ont continué à créer des vélos électriques dans leur garage. Il faut toutefois attendre les années 70 et la crise du pétrole pour que le grand public se tourne enfin vers le vélo électrique. Certains modèles comme le Solo Electra connurent un grand succès.

La fin du XIXe siècle : L’un des premiers vélos électriques dotés d’un moteur posé sur la roue du vélo a vu le jour en 1895. Le moteur était alors monté dans la roue arrière d’une draisienne. Deux ans plus tard, en 1897, le premier vélo électrique à moteur pédalier a vu le jour. Il était alors doté d’une transmission par poussoirs.

Des années 30 aux années 80 : Ce n’était qu’après la crise économique de 1929 que le grand public a commencé à s’intéresser à ce mode de transport innovateur. Des kits de conversion ont vu le jour pour permettre aux particuliers qui le souhaitent de transformer leur traditionnelle bicyclette en vélo électrique. L’engouement s’est à nouveau quelque peu atténué quand l’économie a été relancée. Il faut de nouveau attendre la crise du pétrole des années 70 pour que le vélo électrique soit remis au goût du jour.

Années 90 : Dans les années 90, notamment en 1993, Yamaha et d’autres constructeurs automobiles se sont intéressés au vélo électrique, lui apportant un maximum d’innovations tout en le rendant abordable au plus grand nombre.

Années 2000 : Les batteries Lithium, plus légères et plus performantes, font leur entrée dans l’univers du vélo électrique.

Se promener en vélo électrique avec son bébé est tout à fait possible. L’âge minimal requis pour utiliser un siège bébé adapté aux vélos électriques varie en fonction des fabricants. Sur certains modèles, l’âge minimum requis est de 6 mois tandis que sur d’autres, il est de 9 mois. D’une manière générale, il faut attendre que le bébé soit capable de s’asseoir sans aucune aide et qu’il ait un port de tête assuré pour le promener en vélo dans un siège à bébé. C’est pour cela qu’il est préférable d’attendre le 9eou le 10emois de l’enfantavant de lui faire faire sa première promenade à vélo.

Amovible ou fixe, quel modèle choisir ? Les porte-bébés présents sur le marché peuvent être fixes ou amovibles, à fixer sur le porte-bagage arrière ou à l’avant du vélo. Par mesure de sécurité, il est préférable de choisir un modèle à placer à l’avant. Ainsi, l’enfant reste toujours dans le champ de vision du cycliste.

Pour les seniors ou personnes âgées : Le vélo permet d’améliorer la circulation sanguine, les activités pulmonaires et cardiaques. Faire du vélo contribue également à limiter les risques d’apparition des problèmes articulaires et d’un éventuel surpoids. Équipé d’une assistance de pédalage, le vélo électrique rend le cyclisme et le pédalage moins contraignants pour le sénior. Chaque VAE est doté de plusieurs niveaux d’assistance, permettant au cycliste de régler l’importance de l’assistance en fonction de l’effort qu’il souhaite fournir.

Une assistance pour les professionnels / indépendants : Le vélo électrique vient en aide au professionnel en leur proposant des modèles particulièrement conçus pour transporter des charges lourdes. Ils ont le choix entre un triporteur électrique ou un vélo cargo à assistance électrique.

  • Le triporteur électrique est un VAE doté de trois roues. La roue supplémentaire ne se situe pas à l’arrière, mais à l’avant du vélo électrique (les charges se situe entre les deux roues avant). La dimension de cet espace de rangement varie en fonction des modèles. Parfois, il n’y a pas de panière, mais juste une plateforme, ce qui est utile pour transporter des cartons et différents paquets lourds.
  • Le cargo est un modèle de VAE à deux roues. La plateforme de rangement se situe entre le guidon et la roue avant. La longueur de la plateforme varie en fonction des modèles et des fabricants. Par contre, pour ce qui est du volume de charge, il se situe généralement aux alentours de 125 kg. Les vélos électriques à destination des professionnels sont personnalisables.

Pour handicapé : Un handicap physique ne doit pas être un frein pour pratiquer du vélo. Il existe des modèles de vélo à assistance électrique qui permet au cycliste de dépasser son handicap en toute sécurité. Les personnes qui ont eu un AVC ou qui souffrent d’un problème de l’oreille interne peuvent parfois avoir un souci d’équilibre à l’arrêt. S’ils souhaitent continuer à faire du vélo, ils peuvent opter pour un tricycle. Ce vélo à trois roues est en effet plus stable que les vélos électriques traditionnels. Par ailleurs, il n’est pas obligatoire de poser le pied à terre au moment de l’arrêt du vélo.

Pour les coursiers : Un vélo électrique permet d’aller plus vite tout en limitant l’effort physique. Beaucoup d’indépendants chez Uber eats ou Deliveroo ont opté pour le VAE.

Pour effectuer des longues distances : On compte de plus en plus de voyageurs, randonneurs, tourdumondistes à vélo électrique. Ce moyen de locomotion est idéal pour profitez des paysages et réduire son budget voyage.

Pour aller travailler : Avec un effort moins important, vous n’aurez aucune difficulté pour vous rendre sur votre lieu de travail.

En 2017, l’État accordait une aide maximale de 200€ pour l’achat d’un vélo électrique. Cette aide s’appliquait uniquement pour l’achat d’un vélo neuf ne disposant pas d’une batterie au plomb. La subvention de « 200 euros » est, en réalité, fixée à hauteur de 20% du coût de l’achat du vélo électrique toutes taxes comprises. La subvention ne pouvait être cumulée avec d’autres subventions prévues par votre commune. Pour obtenir la subvention, il suffisait de vous rendre sur le site du gouvernement sur cette page : https://portail-bonusvelo.asp-public.fr/dvlec/app.php. Désormais, seuls les VAE achetés avant le 31 Janvier 2018 peuvent bénéficier de cette prime. Il vous faut fournir :

  • Une preuve d’achat
  • Un justificatif de domicile
  • Une copie de pièce d’identité
  • Un RIB

Si vous avez acheté votre vélo après le 31 janvier 2018, il ne vous ai plus possible de bénéficier de la prime de l’Etat. Néanions nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie. Certaines continuent à octroyer des primes à l’achat avec leur propre budget.

Votre note: aucune
Note: 0 - 0 notes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.