L’emplacement du moteur : Quelles sont les positions possibles ?

Selon le vélo électrique que vous choisissez, l’emplacement du moteur peut varier. Dans le pédalier, à l’avant, à l’arrière ou encore au centre du vélo, chaque position a son importante. Voyons les spécificités et les différences de chacun des emplacements.

Moteur central

Le moteur d’un vélo à assistance électrique peut se placer au centre du vélo, c’est-à-dire au niveau des pédales. Ce type de moteur coûte plus cher que les modèles à moyeu. Ceux-ci se placent soit sur la roue arrière, soit sur la roue avant. Il est pourtant d’une grande efficacité, puisqu’il agit directement sur la chaîne. L’autre intérêt du moteur central est qu’il n’a pas d’incidence sur l’assemblage et le démontage des roues du vélo. Comme le moteur, la partie la plus lourde du vélo, se trouve au centre, le poids du vélo est mieux réparti. Cette position centrale protège également le moteur des intempéries et des chocs. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce type de moteur est particulièrement recommandé pour les VTT à assistance électrique.

À ses débuts, le moteur central ne pouvait être placé que sur des vélos conçus dès le départ à accueillir ce type de moteur. Aujourd’hui, les constructeurs proposent des kits avec des moteurs centraux. Qui permettent aux particuliers d’équiper leur vélo d’une assistance électrique performante. L’autre intérêt des moteurs centraux est qu’ils sont pour la plupart couplés à des capteurs de force. Qui, en mesurant l’effort du cycliste, permettent un pédalage plus naturel.

Moteur dans le pédalier

Depuis 2010, les fabricants de vélos à assistance électrique privilégient l’intégration du moteur dans le pédalier. Moustache, Matra, Haibike, BH et bien d’autres grandes marques de VAE sortent de nouveaux modèles de vélo dotés d’un moteur pédalier. Ce choix s’explique en premier lieu par le meilleur rendement procuré par ce type de moteur. En effet, placé dans le pédalier, le moteur se trouve au plus près de la transmission et améliore la répartition des masses sur l’ensemble du vélo.

L’emplacement central du moteur procure également une plus grande stabilité et une meilleure motricité au vélo électrique, surtout lorsque celui-ci est amené à gravir les dénivelés et les raidillons. C’est d’ailleurs pour ce comportement plus sportif que la plupart des VTT électriques du marché sont équipés d’un moteur situé au niveau des pédales.

Le VAE équipé d’un moteur pédalier offre également une sensation beaucoup plus proche d’un vélo classique que les autres modèles de VAE. L’assistance est moins linéaire et s’adapte en fonction de la puissance de pédalage du cycliste. L’inconvénient du moteur pédalier est qu’il coûte relativement cher par rapport aux autres types de moteurs. Ce surcoût se justifie par l’installation un peu complexe du moteur et la nécessité de rallonger les bases et les chaines du cadre.moteur vae pedalier

Moteur dans la roue avant ou arrière

Le moteur dans la roue avant ou dans la roue arrière permet une meilleure utilisation de son vélo. En effet, il est plus simple de s’acclimater à un moteur dans la roue qu’un moteur dans le pédalier. L’habitude de conduite reste quasi-identique. Lors de vos changements de vitesse, vous n’aurez aucune difficulté ni résistance. Ce qui permettra une utilisation plus simplifiée.

Moins cher qu’un moteur pédalier, le moteur dans la roue dispose de désavantages. Il est vrai, lors d’un problème technique (crevaison, remplacement roue…), vous aurez beaucoup plus de difficultés pour effectuer un changement. Lors de votre choix de vous procurer un vélo électrique avec un moteur dans la roue avant ou arrière, vérifier bien la compatibilité de celui-ci. moteur roue avant velo electrique

Votre note: aucune
Note: 5 - 1 notes
PARTAGER

LAISSER UN AVIS

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici