Les modes d’assistance

Une bonne pratique de son vélo électrique commence par la maîtrise des modes d’assistances. Il est important de comprendre la manière dont le vélo vous assiste pour comprendre son comportement. Les différents systèmes permettent une assistance différente.

Avec différents niveaux d’assistance

Les VAE disposent de deux sortes d’assistance électrique : l’assistance directe et l’assistance proportionnelle. L’assistance électrique directe découle d’un capteur de pédalage magnétique. Tant que les aimants qui sont fixés sur le pédalier passent devant le capteur placé sur le cadre, le capteur délivre une assistance à puissance continue. D’une manière générale, le système d’assistance se met en marche après ½ ou ¼ de tour de pédale. La vitesse de pédale peut influencer parfois la puissance d’assistance délivrée par le moteur, mais la pression exercée sur la pédale ne change en aucun cas le rendement du moteur. Ce rendement ne peut être régulé que par une présélection du mode de puissance maximale délivrée par le moteur. Les modèles standards de VAE disposent souvent de 3 modes d’assistance : économique, normal et fort.

L’assistance électrique proportionnelle découle, quant à elle, d’un capteur de couple. Grâce à ce capteur, une simple pression sur la pédale enclenche le processus d’assistance. Contrairement à l’assistance électrique continue, elle se met donc en marche instantanément. Le cycliste est en mesure de réguler lui-même l’intensité d’assistance en modifiant l’intensité de la pression exercée sur la pédale. L’intérêt de ce système d’assistance est qu’il est très réactif, ce qui lui permet de s’adapter immédiatement avec le relief du terrain.velo electrique vae mode assistance

Au niveau du pedelec (capteur de force)

Le vélo équipé d’une assistance de pédalage pedelec ou capteur de force ne fonctionne pas uniquement par le biais de l’énergie électrique. En d’autres termes, il ne suffit pas de tourner l’accélérateur pour que l’assistance de pédalage se mette en marche, comme c’est le cas sur les vélos électriques fabriqués par le constructeur nord-américain EV Global Motors, par exemple. Pour que l’assistance électrique se mette en marche, il est indispensable que le cycliste pédale.

Pour différencier le vélo équipé d’un système pedelec d’un modèle électrique qui marche uniquement par l’énergie électrique, il convient d’appeler ce dernier « vélo à assistance électrique ». Contrairement au modèle purement électrique où l’effort n’est plus nécessaire, le VAE nécessite un minimum d’effort. Le système électrique sert juste à assister le cycliste et l’aider à fournir moins d’efforts au moment du pédalage, ce qui est appréciable surtout lors des montées de raidillons et de pentes. Dès que le cycliste arrête de pédaler, le système pédelec arrête également de fonctionner et le vélo se met à l’arrêt. Ce qui n’est pas le cas pour un vélo purement électrique, où tant que le cycliste appuie sur l’accélérateur, le vélo continue toujours à avancer, sans qu’il ne soit forcément nécessaire de pédaler.capteur de force velo electrique

Autres systèmes que pedelec

Sur le marché, il existe d’autres systèmes que le pedelec. En effet, votre vélo électrique peut être équipe d’un système différent que ce dernier. Deux systèmes se démarquent dans ce domaine.

Par capteur d’effort

Dès que votre vélo électrique ressent un effort fourni par vos mouvements, dans ce cas, l’assistance prendra le relais. Pour un démarrage en pente amélioré. Dès que la personne accélérera la cadence de pédalage, votre assistance se mettra, également, en phase avec votre effort.

Par tension de la chaîne

Lorsque votre vélo ressent une tension sur votre chaîne, l’assistance se met en route. Généralement positionné au centre du vélo, cette assistance permet un équilibrage amélioré. mode assistance velo electrique 1024x307

Avec accélérateur

Les vélos électriques avec accélérateur ou e-Bike sont des modèles de vélo capables d’offrir une entière assistance électrique. Contrairement aux modèles de VAE classiques, l’assistance électrique ne se déclenche pas uniquement quand le cycliste pédale. Le niveau d’assistance se règle en fonction d’un bouton ou d’une poignée située au niveau du guidon. La force fournie par le cycliste n’a donc aucun impact sur la performance du vélo. Le cycliste peut très bien ne pas pédaler et se laisser entraîner uniquement par la force du moteur. S’il le souhaite, il peut aussi abaisser le niveau d’assistance du moteur électrique et se contenter de sa force de pédalage pour avancer.

L’intérêt de ce type d’assistance est qu’elle se déclenche quasi instantanément. Elle permet au vélo électrique d’atteindre une vitesse allant jusqu’à 6 km/h au moment du démarrage, et ce, sans que le cycliste ait à pédaler. L’autre intérêt du vélo électrique avec accélérateur est que le cycliste est libre de gérer l’assistance électrique en fonction de sa forme physique ou des difficultés du terrain. Quand il pédale en descente ou sur un terrain plat, il peut, par exemple, ne pas enclencher l’assistance, ce qui lui permet de gagner en autonomie. Par contre, sur les pentes raides, il peut mettre l’assistance à un niveau supérieur pour fournir moins d’efforts de pédalage.

Votre note: aucune
Note: 0 - 0 notes
PARTAGER

LAISSER UN AVIS

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici