Activer le zoom
Show Map

Le vélo a toujours été et continue d’être un moyen de locomotion très populaire et demandé. Cependant, il arrive que certaines routes ne permettent pas l’utilisation des vélos qu’on qualifierait plutôt de classique : d’où la naissance des fatbikes. De l’anglais « fat » (gros) + bike (vélo), un fatbike comme son nom l’indique est un vélo très imposant de par sa taille. Un fatbike est un vélo tout-terrain équipé de pneus surdimensionnés (généralement de 97 mm ou plus et de jantes de 55 mm ou plus), conçu pour rouler sur des terrains difficiles et instables, tels que la neige, le sable, ou la boue.

Pour faire simple en matière de caractéristiques, un fatbike est un « vélo ordinaire » équipé de pneus extralarges. Pour réaliser une telle prouesse mécanique néanmoins, le cadre du vélo doit être pensé et modelé convenablement (surtout au niveau des fourches) pour faire place à des pneus surdimensionnés. En outre, la pression de pneus de fatbike doit être faible à souhait (entre 550 et 690 hPa), pour permettre une meilleure adhérence.

Les fatbikes ont gagné en popularité parce qu’ils permettent aux cyclistes de rouler sur des terrains que les « vélos normaux » peinent à dompter. Tout d’abord, ils permettent une bien meilleure traction. Deuxièmement, les pneus eux-mêmes sont conçus pour rouler sur la neige (la large zone de contact du pneu permet de pédaler sur la neige sans s’enfoncer et d’absorber les obstacles plus facilement), dans les descentes et sur tous les types de terrain, des rochers et du gravier aux pavés lisses.

Le prix des fatbikes varie énormément, en fonction des matériaux dont ils sont faits, de la marque et de toute autre fonctionnalité. Pour acheter un fatbike aujourd’hui, il faut prévoir entre 500 et moins de 1 500 euros. Cette somme est plutôt satisfaisante quand on sait qu’à leur arrivée sur le marché, ils étaient difficiles à trouver avec des prix bien plus onéreux.