Louer un vélo électrique : notre guide sur la location

Notre guide sur la location d’un vélo électrique a pour but de vous aider et de vous faciliter votre choix. De plus en plus importants dans notre environnement, les vélos électriques sont une part importante des vélos en circulation.

Pourquoi louer un vélo électrique ?

La location d’un vélo électrique devient, de plus en plus, répandue. En effet, des entreprises et des organismes mettent en place des vélos électriques pour la disposition de leurs clients. Tel que V’Lille. Accessible au plus grand nombre, la location permet d’avoir une utilisation peu coûteuse d’un vélo électrique. Pour rappel, le prix d’achat d’un vélo électrique reste onéreux.

Vous avez une simplicité d’usage et de location grâce à des outils technologiques qui vous facilitent la vie. Des applications ou des sites internet pour la sélection de votre vélo électrique à louer.

Vous n’avez pas toujours besoin d’un vélo électrique ? Alors opter pour la location. L’entretien, le coût des réparations et tous les autres frais ne vous seront pas répercutés. Un vélo électrique doit rouler régulièrement pour ne pas détériorer le mécanisme. Avec la location, vous êtes assuré de disposer de vélo de très bonne qualité.

Prix et durée d’une location

Il existe plusieurs formules de location qui permettent aux particuliers d’accéder à un VAE en fonction de leurs envies.

L’abonnement mensuel ou à l’année, pour un usage régulier

Tout comme pour les voitures, il est désormais possible d’effectuer des locations de VAE au mois ou à l’année. C’est le moyen le plus simple d’avoir toujours à disposition un VAE, sans avoir à débourser près de 1000 euros, voire plus. Le prix de l’abonnement varie selon les prestataires et les villes. À Lille, par exemple, V’Lille propose des abonnements annuels de près de 100 euros pour le grand public, et des abonnements mensuels de l’ordre de 15 euros.v lille vae velo electrique

La location à l’heure, à la journée ou en semaine, pour plus de mobilité

Pour ceux qui n’utilisent le VAE que d’une manière occasionnelle, il est préférable de louer un VAE pour quelques heures ou à la journée. Là encore, le tarif varie en fonction du prestataire, mais en moyenne, il faut compter 15 euros pour une location d’une durée de 4 heures, 25 à 30 euros pour une location d’une journée. Les loueurs proposent également des formules qui permettent de louer le vélo à assistance électrique à la semaine ou pour une durée de quelques jours, ce qui est plus avantageux que la location à la journée au moment des vacances. Une location forfaitaire de 3 jours ou un week-end revient en moyenne à 40 euros.

Où louer des vélos électriques ?

Il existe plusieurs manières de louer un vélo électrique. À chacun de choisir le moyen qui lui conviennent le mieux.

Auprès revendeurs de vélos électriques

Les magasins qui vendent des vélos électriques étendent désormais leurs prestations à la location de VAE. L’intérêt de s’adresser à ces revendeurs est qu’il est possible de choisir entre plusieurs modèles issus des plus importantes marques. La qualité du vélo est aussi au rendez-vous. La plupart des magasins disposent désormais d’un site web, ce qui facilite considérablement les démarches.location velo electrique

Sur les plateformes spécialisées dans la location de VAE

Il existe sur internet de nombreuses plateformes spécialisées dans la location de VAE. Certaines, comme Elo, mettent en relation les particuliers à la recherche de vélo électrique à louer et les propriétaires qui mettent leur vélo en location. Cette formule de location de particulier à particulier est souvent moins coûteuse que celle proposée par les revendeurs. La transaction est aussi sécurisée, mais le petit bémol peut se situer au niveau de l’état général du VAE. Il peut ne pas être neuf, ce qui peut, parfois, altérer sa performance.

Les villes comme Lille ou Paris proposent à la location des vélos électriques. Il suffit de se rendre sur le site de la ville pour connaitre si la ville propose ce type de prestation.

Le coût d’une assurance

Si le vélo électrique a une puissance de 250 Watts et ne peut aller au-delà des 25 km/h recommandés par la loi, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance pour vélo. Par contre s’il s’agit d’un speedbike, souscrire à une assurance est une obligation. Le coût d’une assurance pour vélo varie en fonction de plusieurs paramètres.speedbike velo electrique

Le type de vélo à assurer

Le premier élément qui conditionne le coût de l’assurance est le type de vélo à assurer. La plupart des maisons d’assurances évaluent en effet le prix des primes à verser en fonction du prix d’achat du vélo à protéger. Plus le prix d’achat du VAE est élevé, plus le coût de l’assurance sera important.

Le niveau de garantie

Le coût de l’assurance d’un vélo à assistance électrique varie en fonction du niveau de garantie choisi. Si le niveau de protection est basique, c’est-à-dire une garantie contre le vol et les accidents, la prime est peu coûteuse. Par contre, si le vélo est protégé contre tout type de casse, et qu’en plus, le contrat est valide, même à l’étranger, là, le coût des primes sera beaucoup plus élevé.

La durée du contrat d’assurance

La durée du contrat d’assurance est un autre élément qui influe sur son coût. Plus la durée de protection est importante, plus le montant des primes est élevé. Sur un même modèle, la personne qui opte pour un contrat d’assurance de deux ans payera des primes plus élevées qu’un autre qui choisit un contrat renouvelable tous les ans.

Prise en charge du cycliste par l’assureur

Il n’est pas indispensable d’être assuré pour pouvoir circuler avec un vélo à assistance électrique. Toutefois, souscrire à des assurances permet de se protéger efficacement contre les dommages que le cycliste ou son vélo peut subir ou causer à autrui.assurance vae velo electrique

La prise en charge lors d’un accident

Si le cycliste est blessé lors d’un accident de la route impliquant un véhicule à moteur tel que le scooter ou une voiture, ce sera l’assureur du responsable qui paiera les indemnisations des dommages corporels, sauf si la faute commise est inexcusable, c’est-à-dire une faute qu’il a pu éviter. Dans ce cas ce sera au responsable de l’accident d’assumer les dommages qu’il a causés.

La garantie vol et dégradations

Si l’assurance couvre le vol et la casse, le propriétaire du VAE est indemnisé pour le vol et les dégradations subies par le vélo après un accident ou une chute. Les conditions de l’indemnisation, ainsi que son montant sont stipulés dans le contrat d’assurance. Il se peut que certains dommages qui dépassent un certain montant ne soient pas pris en charge. Pour les connaitre, il faut se référer aux clauses du contrat d’assurance.

La garantie responsabilité civile

La garantie responsabilité civile couvre tous les dommages qu’un propriétaire de VAE peut causer lorsqu’il utilise son vélo à assistance électrique. Cette responsabilité civile est incluse dans les contrats multirisques habitations. De ce fait, elle couvre tous les membres d’une famille qui vivent sous le même toit.

Exemple de contrat type pour assurer son vélo électrique (VAE)

Tout d’abord, le contrat type d’un assureur pour votre vélo électrique demandera, en premier lieu, le prix de votre vélo. Le prix du vélo électrique (VAE), déterminera le coût de l’assurance. Au plus votre vélo est cher, au plus l’assurance sera onéreuse.

Ensuite, l’assureur vous demandera le numéro de série du cadre de votre vélo ou le numéro de facture de l’achat. Quelques précisions vous seront, alors, demandées : marque, magasin, ville, année du vélo. San compter vos informations personnelles.

Contrat d’assurance vélo électrique contrat assurance cyclassur

Votre note: aucune
Note: 0 - 0 notes
PARTAGER

LAISSER UN AVIS

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici